Les enseignants du second degré ont déposé un préavis de grève du 25 janvier au 6 février pour protester contre les réductions budgétaires et les suppressions de postes d’expatriés et de résidents dans l’AEFE. L’enseignement dispensé aux élèves risque par conséquent d’être perturbé. Nous ne disposons pas pour l’instant d’informations sur une éventuelle grève au primaire.

Pour le moment, Chateaubriand a été peu concerné par ces suppressions car il n’y avait pas de départ à la retraite cette année, ni de postes vacants. La situation est différente dans les autres établissements en gestion directe, avec l’annonce par exemple de 6 suppressions de postes de résidents à Londres et de 5 postes à Milan. Il est probable que Chateaubriand soit concerné à la rentrée 2019, notamment parce qu’il a été annoncé la possibilité de fermer un poste de résident à la fin d’un contrat de 3 ans, pour le remplacer par un contrat local.

L’APE ne souhaite pas se prononcer sur le mouvement de grève en cours, mais partage l’inquiétude des personnels sur les conséquences des coupes budgétaires et orientations prises par l’AEFE.