Déclaration lue par l’APE au Conseil d’établissement du 26 novembre 2020

Un incident récent en primaire a montré que les problèmes du “vivre ensemble” à l’école sont toujours présents dans notre établissement.
Notre objectif ici n’est pas d’évoquer l’incident en particulier mais de soulever une problématique récurrente, celle de l’intégration et de l’acceptation de tous au sein de notre communauté scolaire.
En effet, de nombreux incidents sur des enfants exclus et/ou isolés du fait de différences culturelles et/ou linguistiques, d’inégalités sociales, de discrimination physique ou raciale sont constatés depuis des années, notamment au secondaire.
La question du climat scolaire a été retenue comme un axe prioritaire du dernier Projet d’Établissement qui est resté inachevé.
Nous demandons :
1. Que dans de telles situations, les parents concernés soient informés dès que possible et associés à la prise de décision concernant leurs enfants. Des témoignages de parents nous ont alertés sur le fait que eux aussi vivent difficilement ce que leurs enfants subissent à l’école et sont peu ou pas informés de ce que fait l’école. Si l’école joue pleinement son rôle éducatif dans l’acceptation de l’autre et le mieux vivre ensemble cela ne peut se faire qu’en associant les familles.
2. L’APE souhaiterait avoir un état des lieux des actions entreprises par l’établissement sur ces problématiques et des protocoles de traitement des situations de harcèlement (nous convenons que ce mot est fort et dur mais nous n’avons pas trouvé de synonyme assez parlant). Nous nous interrogeons sur le devenir du Projet Sentinelles et ses résultats, projet qui avait soulevé l’enthousiasme des parents.
3. L’APE souhaiterait que les représentants des parents soient associés à la réflexion pour la mise en place d’un véritable programme d’actions. L’acceptation des différences et la richesse du multiculturalisme sont des valeurs que nous partageons et que nous voudrions promouvoir tous ensemble de la maternelle à la Terminale. Nous ressentons un sentiment d’urgence à agir au sein de notre communauté.