Nous continuons à demander à l’AEFE la mise en place de mesure financières d’accompagnement du Lycée et des familles pour affronter la crise sanitaire et économique en cours.

Toutefois, à ce jour, un nombre important de factures du deuxième trimestre (et même du premier trimestre) n’a pas encore été payé – un nombre nettement supérieur à celui des familles qui se sont déclarées en difficulté. Sans discuter les décisions individuelles, nous devons souligner qu’un déficit trop important mettra gravement en difficulté l’établissement et aura de lourdes conséquences sur son avenir ainsi que des conséquences financières sur l’ensemble des familles.

Nous appelons:
– l’AEFE à faire un geste financier vers toutes les familles
– toutes les familles qui le peuvent à régler les factures arriérées.
Sans réactions à ces appels le paiement des salaires est mis en danger dès la rentrée 2020, et par conséquent la viabilité du Lycée.

Télécharger le courrier de l’APE