Des informations sur les restrictions budgétaires de l’AEFE, l’assurance scolaire, et les actions de l’APE depuis le début de l’année scolaire…

L’AEFE a subi cet été une coupe de 33 millions d’euros dans son budget 2017 et voit s’alourdir un déficit structurel (+25 millions d’euros). L’agence a pris des mesures en conséquence, dont l’augmentation de la participation financière sur les frais de scolarité (passage de 6 à 9%, puis réduction à 7,5% en 2019), la fermeture de postes de résidents et d’expatriés en 2018 et 2019 et la suppression de subventions aux établissements.

La Fapee (fédération des associations de parents d’élèves des établissements français à l’étranger, dont l’APE est adhérente) a réagi en adressant le 20 octobre une lettre (voir en pdf) aux ministres de l’Europe et des Affaires Étrangères, aux parlementaires et à la direction de l’AEFE. Une question à ce sujet a par ailleurs été adressée au gouvernement par une députée des Français de l’étranger (voir la question publiée au JO du 31 octobre).

L’APE, de son côté, a rencontré le Proviseur avant les vacances scolaires pour évoquer cette question. Notre Proviseur est particulièrement bien informé des affaires de l’AEFE, puisqu’il était chef du secteur Europe de l’Agence jusqu’à l’été dernier. Monsieur Vidal nous a assuré qu’il n’y aurait aucune augmentation de frais de scolarité à Chateaubriand au-delà de ce qui a été approuvé en Conseil d’établissement, et ce jusqu’en 2019. En 2019, cependant, il est possible de voir les frais de scolarité augmenter: l’APE reste mobilisée.
En ce qui concerne les postes de résidents et d’expatriés, tous les établissements seront a priori concernés, mais la situation et le prestige de Chateaubriand permet d’envisager cette mutation administrative en maintenant la qualité des enseignants et de l’enseignement. Ceci est rassurant pour les familles, mais ne nous empêche pas d’être solidaires des personnels concernés, ni d’être vigilants sur le niveau de l’enseignement.
Enfin, la suppression des subventions (hors sécurité) peut avoir des répercussions notamment sur le financement des projets culturels et sportifs de l’école : sur ce point aussi, l’APE est au travail!

 

Assurance scolaire ?
Nous avons reçu depuis la rentrée beaucoup de questions en ce qui concerne l’assurance scolaire. En Italie, contrairement au fonctionnement français, les assurances scolaires individuelles ne sont ni obligatoires ni même spécifiquement prévues par les assureurs. Les assurances sont souscrites par les établissements.
Nous nous sommes donc tournés vers la direction de l’école qui nous a apporté des réponses satisfaisantes sur les garanties du contrat d’assurance de Chateaubriand.
Il est bien sûr possible de prendre une assurance complémentaire personnelle, auprès d’un assureur italien dans un package responsabilité civile ou habitation ou d’un assureur français offrant des services aux expatriés.
Que fait l’APE depuis la rentrée?
Chaque jour, les parents bénévoles de l’APE œuvrent pour rendre service aux familles, résoudre des problèmes et proposer des projets et des actions à l’école.

Comme chaque année, l’APE a: géré les inscriptions et la logistique du transport scolaire, mis en place une aide aux devoirs en français et en italien pour les élèves du primaire, effectué une campagne électorale (et gagné les élections !), effectué la distribution des fournitures scolaires au collège, établi une liste de parents délégués pour le secondaire, contrôlé régulièrement la qualité et les quantités des repas à la cantine (et fait remonter d’importants problèmes), interpellé la direction et apporté des solutions pour le remplacement des professeurs absents au Collège et au lycée, assisté à divers réunions et événements (conseils d’établissement et du second degré, remise des brevets, forum des associations francophones d’Italie du nord…), etc.

Et plus précisément en ce début d’année, l’APE:
– a effectué un grand nombre de réunions avec les partenaires pour améliorer l’articulation navettes (gérés par l’école) / transport scolaire (géré par l’APE);
– est intervenue régulièrement auprès de la direction pour améliorer la logistique du site de De Vedruna, notamment pour l’accueil des élèves handicapés, mais aussi sur les permanences, l’infirmerie, et les questions spécifiques au collège et à ce site temporaire;
– a organisé et participé au financement de projets culturels et sportifs pour l’école, certains sont déjà en route (projet Orfèvrerie en PS) ou récurrents (Opéra) et d’autres sont à venir (Auteurs français, En avant la musique, Motricité…)