Da sempre lavoriamo per il miglioramento della mensa: qualità nutrizionali e gastronomiche dei pasti, evoluzione verso prodotti biologici e locali, supervisione degli alunni durante il pasto, sensibilizzazione contro lo spreco, controllo dei costi per le famiglie, ecc. Oggi, quando viene pubblicato un nuovo bando di gara per scegliere il fornitore per i prossimi 3 anni, ci troviamo di fronte ad un chiaro rifiuto della scuola di collaborare con i rappresentanti dei genitori.
Così abbiamo fatto la scelta di boicottare la commissione della mensa del 19 aprile, una scelta che spieghiamo nella lettera mandata alla scuola, qui sotto.
Vorremmo avere la vostra opinione ed i vostri desiderata sulla mensa di Chateaubriand: cliccando qui potete accedere a un modulo per farcelo sapere.
Il sondaggio è aperto a tutte le famiglie di Chateaubriand, se vi sentite preoccupati per la mensa, potete condividere il link: https://goo.gl/forms/vVm2lyOHGYPOTpAU2

Grazie per la collaborazione!

Mesdames, Messieurs,

Ce que les élèves mangent à la cantine est au cœur des préoccupations des familles. La restauration scolaire devrait être à minima saine, équilibrée et de qualité. Les associations de parents d’élèves s’investissent fortement pour améliorer la cantine et ce, depuis toujours.

Jusqu’à présent, pour la qualité de la restauration scolaire et face aux manquements des prestataires, le Lycée Chateaubriand et les associations de parents d’élèves ont toujours travaillé de concert. Ce n’est malheureusement plus le cas. Nous listons ci-dessous une partie -non exhaustive- des dysfonctionnements constatés :

  • Nous protestons depuis des mois sur les délais très courts de transmission des dates de réunion des commissions cantine (une semaine, quand auparavant les réunions étaient fixées conjointement lors de la commission cantine précédente soit plus de deux mois avant la prochaine réunion). Les participants, considérant leurs obligations professionnelles, ne sont pas en condition d’être présents.
  • Le prestataire actuel ne respecte pas l’appel d’offre en cours, légumes systématiquement surgelés (et non frais), poisson immangeable, les plats préparés à base de poisson n’ont pas le pourcentage de poisson prévu par le contrat. Nos propositions concrètes et constructives d’amélioration sont très souvent ignorées, la qualité laisse à désirer.
  • Lors de nos passages hebdomadaires à la cantine, nous ne pouvons que constater que le gaspillage est énorme, les enfants ne mangent pas assez ou n’ont pas un repas équilibré, nombreux sont ceux qui ne mangent que le pain et le yaourt.

Les membres des associations nommés à la commission cantine insistent chaque fois sur les mêmes points : couleurs des repas, plats jetés intégralement, propositions de crudités avec le poisson. Le prestataire repropose systématiquement des menus ne répondant pas à ces critères ou qui sont passés à la poubelle alors que nous vous avons sollicité à plusieurs reprises sur ce point. L’école n’effectue aucun filtre ni aucune proposition sur ces points. Les membres de la commission cantine n’obtiennent de réponses de la part de la Direction que très rarement (et soulignent que les directions précédentes répondaient chaque fois qu’ils étaient interpellés sur la restauration scolaire).
Concernant l’appel d’offre en cours, qui vise à trouver un prestataire de restauration scolaire pour les trois années à venir :

  • Les représentants des parents membres de la Commission cantine avaient demandé de pouvoir prendre connaissance des documents avant publication : ils n’ont jamais obtenu de réponse et découvert par hasard que l’appel d’offre avait été publié. Lors du précédent appel d’offre celui-ci avait été fait dans un grand climat de respect et collaboration.
  • Les propositions des représentants des parents n’ont pas été reprises (exceptées celles relatives aux sanctions en cas de manquement), et notamment : le droit au panier afin d’avoir un moyen de pression face aux éventuels manquements du futur prestataire, la possibilité de faire un appel d’offre par tranche, la mise en place d’un marché d’un an renouvelable trois fois, la non facturation des repas en cas d’absence en dessous de 15 jours, et surtout l’amélioration de la qualité de la nourriture biologique, certifiée, etc…
Au contraire :
  • Dans le nouvel appel d’offre la quantité d’oeufs a été augmentée (une fois par semaine alors que nous les avions limitées à deux fois par mois voire moins en prenant en considération les quiches), quand ceux-ci passent entre 80% et 100 % à la poubelle, vue la liaison froide.
  • Les yaourts, spécificité française, sont devenus alternatifs alors que lorsque les enfants ne mangent presque rien, ils mangent au moins le yaourt.

Du point de vue de la qualité alimentaire le nouvel appel d’offre nous semble inférieur par rapport au précédent.

Aucune de nos demandes n’a été prise en considération. L’école se réfugie derrière les normes italiennes ou françaises ne respectant donc aucune des deux, ni donc les droits des parents garantis par ces systèmes juridiques, ni encore la qualité escomptée.

Nous ne pouvons que déplorer l’absence de véritable collaboration et le manque de considération pour notre travail quotidien et notre investissement pour la restauration scolaire.

Prenant acte de la situation nous avons donc décidé de ne pas perdre plus de temps dans une collaboration fictive et ne participerons ni à la prochaine commission cantine ni à la procédure d’appel d’offre.

Notre préoccupation sur le sujet de la cantine reste inchangée et nous devrons donc recourir à d’autres formes d’action.

Les membres de la commission cantine et le bureau APE Chato Roma